Accueil
Histoire du métier de la carrosserie
Historique de l'entreprise
Présentation de l'entreprise
Services proposés
Photos
Nous situer
Nous contacter

Histoire de la création de l'entreprise


Après un apprentissage pendant quatre ans (1957-1961) au centre Cavaignac du Mans (aujourd'hui nommé lycée Gabriel Touchard - George Washington) dont trois ans en section "chaudronnerie" et un an en section "tolier-formeur", et leur CAP respectif en poche, Mr DESBORDES Joël fait face à deux offres d'emplois :
  • - la première, située à Paris à Sud Aviation;
  • - la seconde aux Compagnons du Devoir;

  • Il préféra un poste de carrossier réparateur dans une entreprise mancelle (Carrosserie VAINEAU, rue du Bourg Belé) de Septembre 1961 jusqu'à Décembre 1967 (à l'âge de vingt-cinq ans) En janvier 1968, il décide de créer sa propre entreprise de carrosserie - peinture - automobile au 69 Avenue Jean Jaurès qu'il dirigea pendant plus de 30 ans, temps pendant lequel sont formés une quinzaine d'apprentis, tôliers et peintres.
    Parallèlement, Joël D. est nommé Administrateur à la Chambre des Métiers ainsi qu'Administrateur à la caisse régionale Maladie artisanale et section "vieillesse". Puis, sollicité pour proposer des sujets d'examens (pour apprentis et candidats au brevet professionnel) et pour être correcteur (membre du jury d'examen) en section carrosserie peinture et ce, chaque année.
    Le titre de Maître Artisan lui est alors décerné par la Chambre des Métiers pour l'ensemble des activité accomplies.

    << La profession que j'ai exercé est considéré comme un "métier d'art". >>

    revendique-t-il, ce qui l'a par la suite conduit à effectuer de la rénovation de voitures anciennes (De Dion Bouton - C4 Boulangère - Traction ... ect).

    Début 1990, il se lance dans la fondation en association avec Jacques Lévêque (carrossier à Mulsanne) d'une "chaîne de carrosserie" englobant trois départements (Sarthe - Orne - Mayenne) pour faire connaître et défendre la qualité de leur travail 'artistique'. Pour ce faire, cette chaîne a été représentée au festival de l'artisanat aux "4 Jours du Mans" avec le concours de la Chambre des Métiers. En 2001, son fils, Laurent DESBORDES reprend le flambeau.

    Photos de journal :